Saint-Quentin sans crier gare dans l’oeuvre de Franquin

    Serge Dutfoy devant la fameuse page de Gaston devant la gare de Saint-Quentin (Aisne)

    Jean-Louis Mast, l’auteur d’origine saint-quentinoise de comics et de turbo-média l’avait évoqué tout d’abord sur sa page facebook, en faisant référence à un autre auteur saint-quentinois emblématique, Serge Dutfoy, qui avait trouvé amusant d’exhumer la chose à l’occasion de l’inauguration du nouveau parvis de la gare de Saint-Quentin. Ma confrère du Courrier picard vient à son tour de lui consacrer un article.

    Alors que 2017 sera “l’année Franquin” – et que l’intéressante expo consacrée à Gaston Lagaffe est toujours visible à la bibliothèque du Centre Beaubourg – c’est en effet un joli rappel, valorisant, pour le patrimoine régional…

    Franquin a en effet immortalisé Gaston devant la gare de Saint-Quentin. Pour les besoins d’un album atypique : Les robinsons du rail. Réalisé en 1964, d’abord conçu comme un feuilleton radiophonique, puis repris en pré-publication dans Spirou, cette histoire (publiée en album en 1981) réalisée par Jidéhem, Franquin et Delporte est l’un des rares cross-over (avant que ce concept de mélange de deux séries soit popularisé) associant Spirou, Fantasio et Gaston Lagaffe.

    L’explication du choix, un peu surprenant, pour la gare axonaise, est apportée par Serge Dutfoy : Dupuis avait à l’époque un de ses imprimeries à Saint-Quentin. Et les auteurs français venant de Paris et les Belges arrivant de Bruxelles avaient pris pour habitude de se retrouver à mi-chemin à Saint-Quentin.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une vision minimaliste mais très dense de Vincent Van Gogh

    Vincent, Barbara Stok. Editions EP, 144 pages, 16 euros. Les dernières années de la ...

    Laurent Maffre vient travailler sur son expo du festival d’Amiens

    J-30 pour les 16e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens. Et dernière ligne droite ...

    Des guerrières joliment destroy

    Les guerrières de Troy, tome 2: l’or des profondeurs, Christophe Arleston, Melanÿn (scénario), Dany ...

    Pen capitale

    La présidente, François Durpaire (scénario), Farid Boudjellal (dessin). Editions Les Arènes BD, 160 pages, ...

    20 albums indispensables à lire cet été

    Toute l’année, les journalistes de l’ACBD, spécialisés en bande dessinée, lisent des milliers d’albums. ...