Son prénom, c’est Micheline

     

    «Mon prénom, c’est Micheline!» Elle est donc venue, Micheline; elle a quitté son poste d’observation, la fenêtre de sa maison qui donne sur la Bresle et sur le pont qui l’enjambe (la Bresle, pas Micheline). «C’est moins le défilé que les autres années, on dirait», m’avait-elle dit quand je l’avais traversée (la Bresle) pour me rendre au restaurant la Villa des Houx, lieu des agapes du Salon du livre d’Aumale où j’étais invité. À Micheline, j’ai demandé si elle voyait passer des truites sous sa fenêtre. «La Bresle, c’est une première catégorie», fis-je, en bon pêcheur. Mais je sentais bien que les truites, ça l’intéressait moyennement, Micheline. Ce qui l’intéressait, c’était le défilé des écrivains. Les vedettes. «Il y a trop d’herbe. On ne les voit pas», fit-elle, pour me faire plaisir, avant d’embrayer sur les vedettes. Et de citer Pierre Bellemare et Charles Dumont. Après le repas, je regagnais ma table d’écrivain dédicaçant, à la droite non pas du père, mais de Charles Dumont qui signait à tour de bras, alors que j’avais péniblement signé cinq exemplaires de mon dernier roman. (Si j’avais composé «Non, je ne regrette rien» pour Édith Piaf, je n’en serais pas là.) Je m’endormais un peu, quand, soudain: «Mon prénom, c’est Micheline!».Elle était donc venue, etc. Charles mit un mot aimable sur l’une des premières pages d’un de ses livres. Puis elle est repartie dans la foule du salon. Est-elle allée acheter un livre à Pierre Bellemare? Je n’en sais rien. Pierre, j’avais vue sur son dos, large, puissant, sur son cou, large, puissant, comme les eaux de Bresle, l’hiver. Toujours penché sur ses livres qu’il signait, lui aussi, à tour de bras. Jean-Jacques Blanger doit l’admirer, Charles Dumont. Il avait fait le forcing pour me remettre en mains propres un cd de ses œuvres. «Je suis chanteur. Chanson française des années cinquante», m’avait-il dit. Il m’a remis son disque. J’ai écouté. Et c’est très bon. Des chansons à l’ancienne, bien interprétées, bien arrangées. Blanger a joué dans les cabarets parisiens pendant des années. Pierre Barouh et Bernard Dimey lui ont écrit des chansons. Il reprend également des chansons de Ferrat. Il y a quelque temps, il est revenu habiter Airaines, sa ville d’origine. «Ce n’est pas évident de trouver des concerts en Picardie», m’a-t-il. Organisateurs, contactez-le: 03 22 92 43 25 ou 06 12 39 03

    Jean-Jacques Blanger, chanteur, Amiens. Septembre 2013.

    50.

    Dimanche 3 octobre 2013

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Jeux concours De Palmas en concert

    Gagnez 10 places pour “De Palmas en concert” le vendredi 20 janvier 2017 à ...

    Jamais, lectrice, tu ne dénonceras ton port d’attache

        J’avais rendez-vous avec mon ami Jacques Frantz, au Café, chez Pierre, à Amiens, ...

    Le feu retombe pour Koralovski

    Koralovski, tome 3: des horizons de feu. Philippe Gauckler. Editions du Lombard, 48 pages, ...

    Dessine ici, Jean Moulin…

    Alors que l’on célèbre, aujourd’hui, le 70e anniversaire de l’arrestation de Jean Moulin, la ...

    Un “éloge” de la bande dessinée qui laisse sans voix…

    L’enfer est pavé de bonnes intentions, c’est connu. Et le Nord célèbre pour les ...

    Session de rattrapage de 2016

    Pour commencer l’année, retour et “rattrapage” sur quelques albums sortis lors du dernier trimestre ...