Tintin en Suède, ça devient vraiment con(go) !

    Après la Belgique, c’est en Suède que Tintin est placé à l’index.

    Voilà une semaine, on apprenait, notamment par le journal Libération que le rappeur Behrang Miri, directeur de la maison de la culture de Stockholm avait envisagé d’interdire l’oeuvre d’Hergé dans la bibliothèque de l’établissement – et pas seulement cette fois Tintin au Congo. Du fait que les albums présentent une “caricature empreinte d’une  perspective coloniale” et qu’ils sont dénués de toute mise en garde pour les têtes blondes à qui on les donne à lire. Cette tentative très politiquement correcte avait été rapidement stoppée. Désavoué par sa direction, Behrang avait été mis en congé forcé.

    Aujourd’hui, c’est l’Agence France Presse, relayant la presse suédoise, qui relève que des bibliothèques municipales de petites villes suédoises refusent d’avoir dans leur fonds Tintin au Congo, considérée, là-encore comme une bande dessinée raciste. Proscrite dans certains établissements de prêts, l’album peut quand même être prêté “dans certains contextes à des adultes, des enseignants par exemple” dans d’autres bibliothèques.

    Tintin au pays des Soviets subit le même ostracisme (pour racisme anti-rouges peut-être ?). Selon le quotidien Aftonbladet, un dixième de la centaine de bibliothèques contactées limitaient d’une manière ou d’une autre le prêt de cet album…

    Une fois encore, l’enfer (des bibliothèques) est pavé de bons sentiments… Et même donc de quelques albums d’Hergé !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Dédicaces en série à Amiens

    C’est aussi la rentrée pour les séances de dédicaces, à Amiens. Avec la venue ...

    Le désir d’être Viviant

    « Une mise à nu littéraire et politique, où tout conflue vers le désir d’être ...

    “Charlie Hebdo” : la dérision plus forte que la haine

    Une semaine après l’attentat qui a frappé et détruit ses locaux – en lien ...

    Cela se précise pour le Grand prix de la critique 2012

    Les 5 albums finalistes du Grand Prix de la Critique 2012 Quelques jours après ...

    Disparition de Marie-Pierre Larrivé

    Triste nouvelle pour le monde de la bande dessinée. Marie-Pierre Larrivé, qui fut pendant ...

    Dans Silex and the City, l’union fait la farce

    Silex and the city, tome 6 : merci pour ce mammouth !, Jul. Editions ...