Tintin est partout en cet automne

    Passage tintinophile annoncé pour les jours à venir.

    capture-decran-2016-09-26-a-01-07-55Ceux qui n’aiment pas Tintin (ça doit quand même exister) ou ceux que le talent incontestable de Hergé laisse un peu indifférent devraient prévoir un exil temporaire hors de France dans les semaines qui viennent. Car entre la grande expo Hergé au Grand Palais, la célébration des 70 ans du Journal de Tintin, une nouvelle réédition d’albums et un accompagnement éditorial conséquent, l’espace consacré au 9e art va être largement saturé cet automne.

    Tour d’horizon en quatre points, donc…

    1. Hergé en grand et en intime

    affichehergeokAvec Magritte (autre Belge secret et complexe) au Centre Pompidou, c’est “la” grande exposition de cette fin d’année à Paris. Au Grand Palais, plus exactement.
    Ouverture ce mercredi 28 septembre pour près de quatre mois. Si des illustrateurs sont déjà passés par là, c’est le premier dessinateur de “petits mickeys” ou d’auteur du 9e art à avoir cet honneur. Conçue par les musées nationaux et le Musée Hergé de Louvain (et plus particulièrement, respectivement par Jérôme Neutres et Sophie Tchang), l’expo reviendra sur la vie de Georges Rémi, ses débuts, sa fulgurante percée avec Tintin mais aussi ses travaux picturaux (avec la présence rare de quelques uns des tableaux peints par Hergé).
    Depuis 2007 et l’expo du centenaire de la naissance d’Hergé au Centre Pompidou, c’est incontestablement la plus grosse expo consacrée en France au père de Tintin.
    On y revient très prochainement, une fois vu concrètement ce à quoi elle ressemble.

    [youtube]http://youtu.be/jo7OStiKXtI[/youtube]

     

    2. Le Journal de Tintin aurait 70 ans

    capture-decran-2016-09-26-a-00-31-25S’il n’avait pas été arrêté en 1988, le Journal de Tintin aurait pu souffler ses soixante-dix bougies. En effet, son premier numéro paraît le 26 septembre 1946 ! Il rythmera la jeunesse d’une bonne partie des enfants francophones (en concurrence avec Spirou, plus déluré et Vaillant et Pif, plus à gauche) et ce sur plusieurs générations. Malgré sa disparition depuis près de trente ans des kiosques, l’anniversaire est célébré en force. Paris Match cet été avait sorti un premier magazine souvenir.
    Fin août, les éditions du Lombard (qui naquirent dans la foulée) ont sorti un “beau (et gros) livre” de 777 pages (forcément !) en collaboration avec les éditions Moulinsart (filiale du Musé Hergé). Avec plus de 600 pages de BD, une rétro chronologique du journal, plus de 70 pages consacrées à Hergé (avec la reproduction des couvertures mythiques, des dessins réalisés pour le journal, des calendriers, etc.) plus des histoires courtes, rares ou inédites en album, signées Jacobs, Graton, Hermann, Vance, Pratt, Rosinski…

    3. Les soviets vont reprendrent des couleurs !

    tintin-sovietsOpportunité éditoriale, sans doute, mais intérêt artistique – ou au moins curiosité – le premier album de Tintin, “chez les Soviets” prend des couleurs. Et pas seulement le rouge (dont Hergé n’a jamais été très friand). Casterman, qui édite la chose avec Fanny Rodwell, veuve et légataire de Hergé, a confié cette mise en couleurs à Michel Bareau, assisté de Nadège Rombaux. Cette colorisation, selon le communiqué de l’éditeur, “amplifie la lisibilité du récit, la clarté des dessins et surprend par sa modernité, comme s’il s’agissait d’un nouvel album.” Un nouvel album attendu pour le 11 janvier 2017, au lendemain du 88e anniversaire de son héros.

    4. Une somme “amoureuse” de Tintin

    dico-tintinPour ceux à qui les trois points précédents n’auraient pas suffi, cette vague commémorative s’accompagne également d’un déferlement éditorial dans les rayons des librairies. Parmi tous ces ouvrages, un livre paraît devoir s’imposer : le Dictionnaire amoureux de Tintin (dans la collection du même nom chez Plon) du grand “Tintinologue” Albert Algoud. 600 pages (pour 25 euros), dont le Figaro magazine a donné un petit aperçu alléchant ce week-end.

    … M’enfin, Lagaffe !

    capture-decran-2016-09-26-a-00-50-50Mais il faudra quand même se dépêcher pour ingurgiter tout ça. En effet, début décembre, c’est une autre grande figure historique de la BD franco-belge qui va occuper le terrain : Gaston Lagaffe entre au Centre Pompidou (du 7 décembre à avril) ! Bon, pas dans l’espace dédié aux collections d’art moderne mais à la Bibliothèque. Après Art Spiegelmann ou récemment Claire Brétecher, la BPI du centre Beaubourg organise sans doute la première expo des 70 ans du personnage gaffeur de Franquin, avec planches, éditions originales, dessins réunis par le dessinateur Frédéric Jannin, Christelle et Betrand Pissavy-Yvernault (auteurs notamment de Yvan Delporte, rédacteur en chef et de la Véritable histoire de Spirou). Et cette expo s’inscrit en écho au programme de réédition des 21 volumes de Gaston prévu par les éditions Dupuis.

    Tintin contre Spirou, le duel continue. Quelque part, ça nous rajeunit tous.

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Tout ce cinéma

      J’ai regardé une à une toutes les places de séances de cinéma que ...

    Dessine ici, Jean Moulin…

    Alors que l’on célèbre, aujourd’hui, le 70e anniversaire de l’arrestation de Jean Moulin, la ...

    Siné mensuel appelle de nouveau à l’aide

    Siné mensuel relance un appel à l’aide et à souscription pour sortir la tête ...

    Ensemble, tout est possible

    Les zépatantes zaventures des Pieds Nickelés, « €ns€mbl€, tout €st possibl€ », Corteggiani et ...

    Michel Butor fait monter une fille sur scène

        L’écrivain et poète Michel Butor était invité, le vendredi 11 avril dernier, par ...