Trois drôles de dames… de haut vol

    La grande odalisque, Bastien Vivès, Jérôme Mulot, Florent Ruppert, éditions Dupuis / Aire libre, 128 pages, 20,50 euros.

    Entre le musée d’Orsay et celui du Louvre, cela commence comme Mission impossible, et ça s’achève dans une ambiance no future lyrique à la Thelma et Louise. Ouvertement inspiré du dessin animé Cat’Eyes, cet album qui ne manque pas de références, donc, mais qui s’avère aussi très libre et personnel, autour d’un trio de personnages féminins qui ne manque pas non plus de personnalité.
    Par ordre d’entrée en scène, on découvre d’abord Carole, l’ex-gymnaste, blonde aux seins lourds (la touche Bastien Vivès) adepte du cambriolage de haut vol, puis Alex, sa complice, brune et perturbée par ses histoires sentimentales foireuses. A ce duo expérimenté dans l’art de la cambriole d’oeuvres d’art, viendra vite s’ajouter Sam, une motarde aux multiples talents. Trois jeunes et jolies filles qui vont tenter d’aller voler la grande Odalisque, le grand tableau d’ingres, en pleine journée au musée du Louvre !

    Entre ces deux opérations, un long intermède les mènera jusqu’au Mexique où elles seront près de prendre la tête d’un cartel. Immorales, délurées, sans complexes, petites soeurs de l’Uma Thurman de Kill Bill, et vivant à cent à l’heure, les trois héroïnes de ce drôle de travail à six mains, sont à l’image de ce polar excentrique et survitaminé. Un album où le trio d’auteurs se permet de vagabonder avec ses personnages – les rendant, de fait très attachantes – de consacrer pas moins de 35 planches à la séquence du Louvre, où l’on voit des motos s’envoler de la pyramide du Louvre, et d’illustrer le tout avec un trait faussement nonchalant.

    Sans adhérer totalement à l’enthousiasme, ou à la hype, qui accompagne cette première collaboration des deux auteurs de l’Association Mulot et Rupert et du wonderboy de la BD française, Bastien Vivès, cette Grande Odalisque a néamoins de quoi séduire par sa grande fantaisie et une façon libérée et unique de revisiter, sous un angle féminin – voire féministe – l’univers macho du film d’action.

    [youtube]http://youtu.be/o9lalrSRy8U[/youtube]

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Belles images de la belle époque

    [media id=33 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    L’ultime bataille des super-héros de DC Comics

     Dceased, Tom Taylor (scénario), Trevor Harsine, Stefano Gaudiano, James Harren, Laura Braga, Darick Robertson, ...

    L’Emouvantail au rythme des saisons

     L’émouvantail, tome 3: un, deux, trois… soleil, Renaud Dillies (scénario et dessin), Christophe Bouchard ...

    Black Lord, pirates des côtes arides

    Black Lord, tome 1: Somalie année 0, Guillaume et Xavier Dorison (scénario), Jean-Michel Ponzio ...

    M.Bd n°2 au choix

    Le deuxième numéro de M.Bd, “le magazine où c’est vous qui choisissez”, vient de ...