Un “éloge” de la bande dessinée qui laisse sans voix…

    L’enfer est pavé de bonnes intentions, c’est connu. Et le Nord célèbre pour les siens (de pavés) en rajoute quelques uns, dans l’édition de ce matin de La Voix du Nord.

    Au détour d’un dossier sur les prix littéraires, notre confrère consacre un petit article à l’entame très positive, au nouveau Prix Médicis Essais, attribué cette année à l’auteur, dessinateur et éditeur Frédéric Pajak pour le troisième tome de son Manifeste incertain. Un singulier ouvrage, en effet, ou, poursuivant son évocation de Walter Benjamin, Pajak y entrecroise une évocation du poète américain Ezra Pound, à l’inclination fasciste ; deux être individualistes bousculés par la bourrasque de leur temps et restitués ici, notamment, par des illustrations sombres et expressives de l’auteur.

    lavoixdunord-coverNotant ce choix de ces “pairs littéraires”, La Voix du Nord salue donc “une petite révolution sur le chemin vers la reconnaissance, qui va de pair avec une certaine évolution du genre“… Mais il y a apparemment encore du chemin à faire, à lire le quotidien nordiste, qui cite Marjane Satrapi ou le dernier ouvrage de Riad Sattouf (l’autobiographique Arabe du futur... drôle et intéressant mais pas forcément très novateur) : “Autant de thèmes et de styles graphiques qui ont séduit à la fois le grand public et une critique qui réservait la BD au rayon divertissement, quand ce n’était pas à celui des enfants…“. Et ça se termine en apothéose: “La récompense décrochée par Pajak prouve que le dessin n’infantilise pas l’écriture...”
    Aussi paternaliste que maladroit éloge, qui laisse quand même un peu sans voix en 2014, après – pour ne citer qu’eux – la description de la Shoah par Art Spiegelman, le travail de BD-reporter d’un Joe Sacco, où les fulgurances créatives de Druillet réinterprétant Salambô.

    A tout prendre, ce matin, on préférera l’évocation de la BD par Jean-Luc Mélenchon (à 07:53:36 dans l’interview). Au détour d’une argumentation sur sa dénonciation (idéologique) du jeu Assassin’s creed, l’élu du Parti de Gauche parle des jeux vidéo tels une “forme d’expression artistique, comme l’a été la bande dessinée, autrefois méprisée et aujourd’hui devenu un art”.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Histoire et fantasy

    [media id=25 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Damien Cuvillier en phase de décollage

      Damien Cuvillier en phase 
de décollage réussi 
Le tome 2 de sa série ...

    Christin et Balez rebâtissent la légende de Robert Moses à New York

    Robert Moses, le maître caché de New York, Pierre Christin, Olivier Balez, éditions Glénat, ...

    Noë en attendant le déluge

    Noé, tome 2: Tout ce qui rampe, Darren Aronofsky, Ari Handel, Niko Henrichon, éditions ...

    Boulettes… géantes !

    Space boulettes, Craig Thompson. Editions Casterman, 328 pages, 24,95 euros (édition luxe cartonnée sous ...

    Un homme qui gagne à etre connu

    L’homme de l’année, tome 1 : 1917, le soldat inconnu. Jean-Pierre Pécau, Fred Duval, ...