Prince Valiant, l’intégrale, 1937/1938, Harold Foster. Editions Soleil, 110 pages, 24,95 euros

    Dépossédé de son trône, le roi de Thulé ne trouve son salut que dans l’exil, en plus d’une poignée de guerriers fidèles tout acquis à sa cause et à son bon droit, sa femme et son jeune fils l’accompagnent. Ils trouvent refuge sur les côtes  de Bretagne mais doivent lutter contre les autochtones qui finissent par leur concéder une île perdue dans les marécages.  Lors d’une excursion en solitaire, le jeune prince rencontre une sorcière qui lui dévoile son avenir, « … tu auras beau vivre de belles aventures, je ne vois ni bonheur ni plaisir »…

    Œuvre fondatrice de la BD, Prince Valiant fait partie des grands classiques. Si la vision des chevaliers de la Table ronde proposée par l’auteur relève plus  de la fantaisie que de la réalité historique, elle renvoie agréablement au  mythe et combine avec bonheur épopée chevaleresque, humour et poésie. Dans ce récit épique où le fantastique se mêle à l’aventure, le travail de Foster, ici, plus dans l’illustration que dans la BD à strictement parler est un régal pour l’œil. Si l’on peut regretter que le format soit loin de celui des planches parues à l’origine dans les journaux américains du dimanche, il faut reconnaître la grande qualité de cette édition qui, par son travail particulièrement soigné, permet d’apprécier le trait fin et élégant de Hal Foster.

    Indispensable à tout bonne bibliothèque, voici un véritable bijou  à redécouvrir en priorité.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Victor Hugo, aux frontières de la fiction

    Victor Hugo aux frontières de l’exil, Esther Gil (scénario), Laurent Paturaud (dessin), édition Daniel ...

    Mattéo, Ermo, la Guerre et la révolution espagnole : Terre et liberté… d’inspiration

        Mattéo, quatrième époque: août-septembre 1936, Jean-Pierre Gibrat. Editions Futuropolis, 64 pages, 17 ...

    Dans les coulisses de la mort de Staline

     La mort de Staline – l’intégrale (réédition), Fabien Nury (scénario), Thierry Robin (dessin). Editions ...

    Guillaume Canet : « Lamare, un tueur non assoiffé de sang »

                Guillaume Canet est parfait dans le rôle du gendarme Lamare. C’en est ...

    Quand Odrissa est devenu “Teddy Bear”

    Teddy Bear, Francesco Giugiaro (scénario), Jérémie Gasparutto (dessin). Editions Ankama, Label 619, 128 pages, ...

    Tintin est partout en cet automne

    Passage tintinophile annoncé pour les jours à venir. Ceux qui n’aiment pas Tintin (ça ...