Un monde à part

    3475984213_12ea94d539_z
    Va va vroum (Glen Edelson sous CC)

    Jonathan est très nerveux. Il ne découvre pourtant pas la chose judiciaire puisque son casier compte 24 mentions à 29 ans. « Parlez dans le micro, ne bougez pas ! » le supplie le président mais Jonathan ne maîtrise ni ses gestes, ni ses mots. Fatima et Zohra, 23 et 24 ans, sont autrement calmes mais pas davantage impressionnées par l’audience. Elles, c’est par conjoints interposés qu’elles ont fait leur droit. Tant de journées ont commencé par une visite au parloir.

    Au début de l’année 2014, dans le riant quartier d’Amiens nord, Gwendoline partageait le logement de Fatima. En avril, elle affirme que sa coloc’ est une voleuse et après cette dénonciation, qui fait quelque bruit dans une zone où la rapine n’est tolérée qu’au détriment des habitants du centre-ville, l’accuse d’avoir mis le feu à la voiture de sa mère.

    Le 25 avril, Zohra, sœur de Fatima, « loge » Gwendoline dans l’appartement d’une amie. Elle l’avoue : elle lui met trois claques. Ensuite, Gwendoline affirme que Zohra la force à prendre place sur un scooter, coincée façon sandwich entre le pilote et la jeune femme. Elle serait conduite à l’appartement de Fatima, enfermée, frappée et humiliée par les deux filles et trois garçons (dont deux mineurs et Jonathan). Elle parviendrait enfin à se sauver en sautant par la fenêtre (on est au rez-de-chaussée) le lendemain vers 9 h 30.

    « C’est n’importe quoi ! Elle est montée d’elle-même sur le scooter ! Elle était là de son plein gré, les clefs étaient accessibles ! Elle a même joué à la Bonne paie avec nous » se défendent les sœurs. Le président tique un peu : « C’est quand même bizarre, après avoir pris trois claques, de passer une soirée de détente avec celle qui vous a agressée ». Me Stéphane Daquo hasarde : « Vous savez, on est dans un monde particulier… » Et pourquoi pas parallèle, tant qu’on y est !

    Jonathan  appuie les dires des copines. Le problème, c’est qu’en garde à vue, il fait part de « regrets, parce que ce n’est pas son habitude de faire des choses comme ça ». Il a aussi admis avoir menacé le victime : « T’as pas intérêt à porter plainte ! » Le président re-tique : « Si vous n’avez rien fait de mal, pourquoi présenter des excuses ? Et de quelle plainte avoir peur ? » Jonathan s’énerve, tremble, bafouille. « Du calme, du calme » lui susurre son avocate.

    Jugement : quatre mois ferme pour chacun. Gwendoline l’apprendra plus tard puisqu’elle n’a répondu à aucune convocation pendant l’enquête. C’est un « monde particulier »…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Depuis cinq ans, chaque dimanche dans le Courrier picard, les Histoires de prétoire présentent non pas les plus importantes affaires du rôle d’audience mais les plus émouvantes, énervantes, cocasses, amusantes. La fidélité des lecteurs et les encouragements de certains confrères m’ont donné envie de les réunir dans ce blog, avec (car la maison ne recule devant aucun sacrifice) quelques autres articles que j’ai commis. Ces pages sont-elles réservées aux spécialistes du droit ou à quelques voyeurs qui se complairaient du malheur des autres ? Je ne le crois pas, tant ces tranches de vie me semblent au contraire universelles. Alors bonne lecture ! Et demandez-vous avec Victor Hugo : « Qui sait si l’homme n’est pas un repris de justice divine ? » Tony Poulain

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Sur le fil

    Le hasard a voulu que je réalise la dernière interview de Me Hubert Delarue ...

    Soldes dans le textile

    Il porte beau, encore, ce Philippe âgé de 60 ans. Costume gris sur une ...

    Partie en poudre

    Je suis comme nombre d’entre vous : le matin, dans le Courrier, je lis d’emblée ...

    Astérix, les nouveaux goodies

    Astérix a fait le buzz, avec l’annonce de la sortie prochaine de son nouvel ...

    Mickey maousse toujours avec Glénat

    « l’icône du rêve américain », comme le désigne Garry Apgar, dans son imposante biographie ...