Un témoignage très vivant contre une maladie à chier

    Carnet de santé foireuse, Pozla. Editions Delcourt, 368 pages, 34,95 euros.

    Voilà un auteur qui en a dans le ventre.
    Pozla souffre depuis longtemps de maux chroniques de l’intestin, provoquant des douleurs insoutenables et des diarrhées. Après s’être confronté au scepticisme médical qui voyait plutôt là une maladie psychosomatisme, il est diagnostiqué tardivement de la maladie de Crohn. Mais l’infection est alors largement avancée et l’intestin très atteint. Hospitalisation de rigueur, puis une opération qui connaît des complications, rechute, et enfin une rémission rendue possible par l’apport de techniques alternatives. Entre le calvaire du parcours clinique et l’espoir farouche de la guérison…

    Les maux de ventre seraient-ils à la mode ? Au printemps, Le charme discret de l’instestin de la jeune Allemande Giulia Enders devenait un best-seller surprise en plaidant l’importance de cet organe mésestimé. Et en ce mois de septembre, c’est un auteur de bande dessinée, Pozla (alias Rémi Zaarour, dessinateur de Monkey Business) qui propose à son tour un éclairage pertinent – et percutant – sur la question.

    Intime et autobiographique, son récit est fort, douloureux mais transfiguré par l’autodérision. Et avec un sacré talent à la fois pour s’abstraire de tout apitoiement personnel et pour restituer – en passant de la veine comique aux visions métaphoriques, voire fantasmagoriques – sa vision de la maladie. Sans oublier de vraies petites leçons de vulgarisation scientifique.
    Au départ, il y avait ces crobards, dessinés au cours de ses séjours hospitaliers (et reproduits ponctuellement au sein de l’album). Autour de ces croquis, Pozla bâtit un récit chronologique et structuré, de la révélation de la maladie à sa guérison, brossant une dizaine d’années de son existence. Il n’omet aucuns détails, même les plus triviaux, et va au plus profond de ses entrailles (au sens littéral souvent) pour montrer ce qu’il a dans le ventre. Un livre que l’auteur avoue avoir utilisé comme thérapie personnelle, catharsis et exutoire. C’est également un magnifique témoignage de lutte contre la maladie, qui pourrait aider d’autres personnes atteintes de ce même mal et ouvrir les yeux à tous les autres.

    Rappelons que Pozla viendra dédicacer son album ce samedi à la librairie Bulle en stock d’Amiens.

    [youtube]http://youtu.be/f_GRAAMzpL4[/youtube]

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Des souris et des hommes

    Firewall, Tome 1 : Tchernobyl, Xavier Bétaucourt et Jean-Jacques Dzilowski. Editions Bamboo, Grand Angle, ...

    Laurent Maffre vient travailler sur son expo du festival d’Amiens

    J-30 pour les 16e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens. Et dernière ligne droite ...

    page blanche…

    La montagne, ça vous gagne (surtout dessinée ainsi, par Cosey, dans A la recherche ...

    Cécile Hennerolles gagne en visibilité

    L’amiénoise Cécile Hennerolles vient de sortir Vladimir et Clémence, son premier livre chez Grasset ...

    Allô! Paucard de Paris, j’écoute…

     Lorsqu’il décroche son téléphone, il se présente en ces termes: «Allô! Paucard de Paris, ...