Un thriller venu du froid

    Millenium, Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes, tome 2, Homs et Runberg d’après Stieg Larsson. Editions Dupuis, 64 pages, 14,50 euros

    Un journaliste suédois  enquête sur la mystérieuse disparation de l’héritière Vanger disparue 44 ans plus tôt. Une curiosité dangereuse qui fait de lui la cible d’un tueur psychopathe, auteur  d’une série de meurtres inexpliqués.  Il n’est pas toujours prudent de fouiller le passé des riches…
    La Suède, pays du soleil de minuit, est réputée pour être un pays calme, d’ailleurs, depuis 1979, la fabrication et la vente de jouets à caractère militaire y sont interdits. Un pays calme, ce qui n’empêche pas les coups tordus, les magouilles économiques et les assassinats en séries et Millenium montre bien que sur ce plan, les pays scandinaves n’ont rien à envier aux latins. Et que la Suède n’est pas un long fleuve tranquille.

    En livre, film et maintenant BD, la trilogie de Stieg Larsson est toujours aussi efficace et prenante. Un suspens très fort, plaqué sur une intrigue prenante, nous sommes obligés de suivre pas à pas l’enquête du journaliste Mikael Blomkvist et de sa partenaire la ténébreuse Lisbeth Salander, pirate informatique surdouée, experte en close-combat et totalement asociale, elle traine, elle aussi un passé lourd de mystère.

    Fidèle au récit et à l’esprit  de l’œuvre d’origine, la BD offerte ici par les éditions Dupuis, surprend quand même ceux qui connaissent les précédentes versions de l’ouvrage. Le dessin –superbe– de  Homs s’impose avec force et élégance sans masquer le récit. Un palpitant thriller made in Europa.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le beau livre noir du Titanic

    La malédiction du Titanic, Cédric Rassat, Emre Orhun. Editions Glénat, 25,50 euros. Encore un ...

    Les inoubliables frères Rodriguez

    Les frères Rodriguez, Christian Papazoglakis. Editions Glénat, Collection Plein gaz, 62 pages, 14,95 euros. ...

    Venant de la belle province de la bande dessinée

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Juniors, rock n’roule

    Juniors, Hervé Bourhis (scénario), Halfbob (dessin). Editions Futuropolis, 80 pages, 17 euros. Le thème ...

    Le bistrot de la dame blonde des temps anciens

                   Il y a peu, Rémi Mauger, journaliste à France 3 Basse-Normandie, m’appelait au journal. ...