Une saga qui ne manque pas d’esprits

    L.10EBBN001937.N001_BoucheOM1_C_FRBouche d’ombre, t.1: Lou 1985, Carole Martinez (scénario), Maud Begon (dessin). Editions Casterman, 72 pages, 15 euros.

    Lou vie une vie banale de lycéenne, au milieu des années 80, entre ses cours, ses amies ou encore les garçons. Jusqu’à un fameux cours de français où elle doit lire un extrait de Ce que dit la bouche d’ombre de Victor Hugo. Un texte évoquant le spiritisme et qui donne l’idée aux élèves d’essayer à leur tour de faire  parler les esprits. Mais autour du guéridon, une fille est plus impressionnée que les autres: Marie-Rose, la cousine haïtienne de Céline.
    Deux jours plus tard, Lou apprend que Marie-Rose s’est suicidée, elle la voit alors dans ses cauchemars puis même en plein jour. Lou aurait-elle la capacité pour entrer en contact avec des fantômes et autres esprits ? Ce don va lui permettre, peut-être, de résoudre l’énigme planant autour de Céline et d’apaiser sa famille…

    Première collaboration au long cours pour la romancière Carole Martinez (prix Goncourt des Lycéens 2011) et la dessinatrice Maud Begon, ce premier tome d’une tétralogie annoncée, ne se contente pas de poser la situation et les personnages, mais plonge déjà pleinement au coeur de la dimension ésotérique et fantastique.

    Au même titre que les deux lignes temporelles paradoxales qui ouvrent l’album, avec la bande-son de Téléphone sur un décor du Moyen-âge, le duo féminin maîtrise bien les deux niveaux du récit, entre amitié lycéenne et spiritisme. Une plongée dans Un autre monde qui commence bien.
    Avec Juliette Muraz

    bouche d'ombre 1_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Moebius redessine Télérama

    Libération s’est fait une spécialité de ses “numéros spéciaux” illustrés en bande dessinée. Depuis, ...

    Norédine Allam, “Muslim” plus vraiment comique

    Les comics sont-ils dangereux pour la jeunesse ? La critique est sans doute aussi ...

    Les Frères Guedin, des hommes, des vrais…

    Des aventures pour les vrais Bonhommes, de les Frères Guedin, editions Aaarg ! 72 ...

    Jeux concours Loisirsland

    Gagnez 40 places pour “Loisirsland” du mercredi 15 février au vendredi 24 février 2017 à ...

    Donald président

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Adrastée, le beau sens de la vie

    Adrastée, tome 2, Mathieu Bablet. Éditions Ankama, 80 pages, 15,90 euros. Mathieu Bablet poursuit ...