Vous allez être déchus

    7923402476_9834cf8b45_z
    Valls et Cazeneuve, respectivement à droite et à droite (Taubira est dans la boîte).

    C’est le B-A BA de la prestidigitation : une blague du magicien, un sourire de son accorte assistante et votre attention se détourne de l’essentiel : la carte dans la manche ou le lapin dans le chapeau.La déchéance de nationalité a parfaitement joué ce rôle. Elle qui concernera, les années fastes, 0.5 terroriste, a accaparé écrans et colonnes. Pendant ce temps, dans l’indifférence, l’état d’urgence a été prolongé avant-hier de trois mois et la nouvelle loi pénale a été présentée en conseil des ministres début février.

    Et alors, ça te dérange, le chroniqueur ? T’es de Daesh pour que les perquisitions en tout lieu de jour comme de nuit t’empêchent de dormir ? T’as des copains avocats pour que leur absence de la procédure te navre à ce point ? T’es anti-flic, pour que leur liberté d’action, sous le seul contrôle de l’administration, te fasse trembler ?

    Les réponses sont, dans l’ordre, oui, non, oui et un peu. Quand le préfet remplace le procureur, et que le procureur se substitue (jeu de mot) au juge d’instruction, j’ai tendance, comme la Commission nationale consultative des droits de l’homme, à m’inquiéter d’un « contrôle judiciaire « déjudiciarisé » à la discrétion du ministre de l’Intérieur, sans contrôle judiciaire ». J’admire d’ailleurs en esthète le tour de passe-passe qui consiste à priver de moyens les magistrats pour ensuite regretter, la main sur le cœur, qu’ils ne puissent assumer toutes leurs missions et proposer qu’un galonné quelconque leur prêtât main-forte.

    Quand je me souviens que le nouveau garde des sceaux, Jean-Jacques Urvoas, a suggéré en 2011 – imité par not’bon président Xavier Bertrand en septembre dernier – que les ministères de la Justice et de l’Intérieur fusionnassent, je songe comme Montesquieu (L’Esprit des Lois – 1748) : « Pour qu’on ne puisse pas abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir ».

    Oh !, je sais raison garder et ne confonds pas Valls et Cazeneuve avec Beria et Himmler. Je me dis juste que le pouvoir est une substance addictive – plus le monde en a, plus le monde en veut – et qu’un juge indépendant, parfois, servira d’antidote.

    Surtout que nul ne sait qui sera le prochain prince régnant ; donc en quelles mains tomberont ces armes redoutables actuellement votées. A la veille des Régionales, une étude du Cevipof, le centre de recherches de Sciences-Po, a établi que 51.5 % des policiers et militaires votaient FN. Je dis ça, je dis rien…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Depuis cinq ans, chaque dimanche dans le Courrier picard, les Histoires de prétoire présentent non pas les plus importantes affaires du rôle d’audience mais les plus émouvantes, énervantes, cocasses, amusantes. La fidélité des lecteurs et les encouragements de certains confrères m’ont donné envie de les réunir dans ce blog, avec (car la maison ne recule devant aucun sacrifice) quelques autres articles que j’ai commis. Ces pages sont-elles réservées aux spécialistes du droit ou à quelques voyeurs qui se complairaient du malheur des autres ? Je ne le crois pas, tant ces tranches de vie me semblent au contraire universelles. Alors bonne lecture ! Et demandez-vous avec Victor Hugo : « Qui sait si l’homme n’est pas un repris de justice divine ? » Tony Poulain

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Thomas Morales nous enchante

    Subtil écrivain, il ressuscite cette France d’avant que nous regrettons si fort. Comment ne ...

    Rire comme un bâton de chaise avec l’Opus 6 de l’Oubapo

    Oubapo Opus 6, collectif. Editions l’Association, 224 pages, 35 euros. Fondé en 1992, l’Ouvroir ...

    Quand la ville dort

    C’est calme, Beauvais, un soir de semaine. Il est 21 heures quand le président ...

    Votez pour le hockeyeur du mois !

    Votez pour le joueur du mois de l’équipe des Gothiques et participez au tirage au ...

    Test de publication BD sur facebook

    Chaque article publié sur ce blog se notifie automatiquement sur facebook, grâce au réseau ...

    Les Rois maudits, côté femme

    Les Reines de sang – Isabelle, la Louve de France 1, Thierry Gloris, Marie ...