Categories
humour jeunesse Les albums à ne pas rater Non classé science-Fiction

Zorkons et gloutons dans la bande dessinée

100908 spirou_51Alerte aux Zorkons

Le comte de Champignac sirote avec entrain un délicieux champi-chocolat chaud quand le plombier arrive pour réparer une fuite. Seulement, ce plombier n’est autre que Zorglub ! Comment le comte peut-il se tromper à ce point ? Aïe ! La zorglonde a encore frappé. Deux semaines plus tard, alors que Spirou et Fantasio reviennent d’un festival BD, ils reçoivent un appel au secours du comte. Direction Champignac et là, impossible de passer ! Des militaires en combinaisons étanches bloquent l’accès. Que ce passe-t-il dans le petit village ?

Avec ce nouvel opus du plus ancien duo franco-belge de la BD, nous retrouvons une tonalité un peu oubliée, c’est presque Franquin qui revient aux manettes ! Cet album nous mitonne un savant cocktail d’aventure, d’exotisme, de dynamisme et d’humour dans la grande tradition. Une tradition retrouvée jusque dans le dessin puisque Yoann délaisse le style plus moderne qu’il avait adopté pour le hors série des “Géants pétrifiés“. Un style classique mais qui n’empêche pas l’engagement : si l’armée est dénoncée, elle n’est pas la seule mise en cause.

Les aventures de Spirou et Fantasio – tome 51 : Alerte aux Zorkons, Yoann & Vehlmann. Editions Dupuis, 56 pages, 9,95€

100908 trolls_de_troy_3La Guerre des Gloutons

Les deux petits trolls, Gnondpom et Tyneth, ont été “recueillis” par lady Romande qui décide de les éducationner. Mais la belle dame a des frais, toute cette marmaille, ça coûte un max et faut rentabiliser. Désireuse d’avoir un retour sur investissement, elle rétrocède de temps en temps (le plus souvent possible… une délocalisation quoi ?) des gosses à des personnes charitables qui s’occupent de leur avenir en leur donnant du travail. Nos petits trolls se retrouvent dans une manufacture où, à la diète, ils filent un mauvais coton. Heureusement, la famille est à leur recherche…
Dédié à la fantasy la plus échevelée, l’univers de Troy est toujours aussi drôle. Bien sûr, avec le temps, certains jeux de mots sont un peu usés mais cela reste bon enfant et puis, les trolls ne sont pas des intellectuels desséchés, ils prennent la vie comme elle vient, comme une vaste source de rigolade et nous en profitons même si, en sous-main, les auteurs dénoncent le travail des enfants. Et puis, tout se termine par une bagarre générale et un gueuleton. Par Toutatis, ça me rappelle quelque chose !

Trolls de Troy, Tome 13 : La Guerre des Gloutons, Christophe Arleston & Jean-Louis Mourier. Editions Soleil, pages ; 13,50 euros


Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
0
J'AIMEJ'AIME
0
J'ADOREJ'ADORE
0
HahaHaha
0
WOUAHWOUAH
0
SUPER !SUPER !
0
TRISTETRISTE
0
GrrrrGrrrr
Merci !

By Daniel Muraz

Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté.
Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre.

Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *