Categories
Centenaire 14-18 Presse & Médias

Le Courrier picard mobilise Charlie pour le centenaire de la bataille de la Somme

A l’occasion du centenaire de la bataille de la Somme, le Courrier picard publie dans son édition spéciale de ce 1er juillet, les quatre premières planches de la Grande Guerre de Charlie. Occasion de faire découvrir, pour ceux qui ne le connaîtrait pas, un pendant britannique à Jacques Tardi.

Sans titreAu-delà des livres d’histoire, la bande dessinée a su faire partager l’horreur de la Grande Guerre. En France, le nom de Jacques Tardi s’est imposé. Ses poilus agonisants, les boyaux à l’air, ses soldats dans la boue des tranchées demeurent des images marquantes. Le ton est rageur, mais C’était la guerre des tranchées (Casterman, 1993) ou Putain de guerre (Casterman, 2008 à 2013) sont entrés dans le patrimoine. Si les poilus ont acquis cette reconnaissance du 9e art, c’est moins le cas pour les « tommies ». Pourtant, une série pourrait prétendre être le pendant le Tardi : Charley’s War – La Grande Guerre de Charlie – de Pat Mills et Joe Colqhoun. Sans aucune volonté de copier, ces deux auteurs partagent avec le père d’Adèle Blanc-Sec le ton antimilitariste et l’attention particulière aux détails et à la véracité historique.

La saga a été publiée de 1979 à1988 – avec succès – dans un magazine populaire de bande dessinée de guerre, Battle. En 2011, un éditeur français, Laurent Lerner s’est lancé dans l’aventure d’éditer l’intégrale de la série en français. Achevée au printemps, la collection comprend dix tomes, grand format, dos cartonné, papier glacé et copieux dossiers complémentaires.

On a déjà dit ici avec enthousiasme tout le bien que l’on pensait de cette série. On saluera, en plus son éditeur français, qui a gracieusement accepté de faire partager aux lecteurs du Courrier picard le premier épisode des aventures de Charlie. Un épisode de circonstances puisqu’il montre le jeune anglais tricher sur son âge pour pouvoir s’engager dans l’armée de volontaires de Kitchener et passer son baptême du feu pendant la bataille de la Somme !

Et avec ces quatre planches, il est déjà possible de saisir les qualités de l’œuvre et le talent de ses deux auteurs.

Bref une édition spéciale, vraiment spéciale du Courrier aujourd’hui.

Categories
Centenaire 14-18 historique Les albums à ne pas rater

La mort venue du ciel, de la mer et de nouveau de la Somme

Grande Guerre de charlie_9_couvLa Grande Guerre de Charlie, tome 9: la mort venue du ciel, Patt Mills (scénario), Joe Colquhoun (dessin). Editions Delirium, 120 pages ,  22 euros.

Bientôt la quille pour Charlie Bourne, dont les aventures durant la Première Guerre mondiale arrivent vers leur terme, avec ce neuvième album sur dix. Mais ce premier trimestre 1918 est tout sauf calme pour le jeune tommie.

Suspecté de s’être fait une blessure volontaire en se tirant dans le pied, Charlie est soigné en Angleterre avant de passer en conseil de guerre, d’où il sortira lavé de tous soupçons grâce à l’intervention miraculeuse d’un lieutenant. Avant de repartir en France, Charlie va avoir le temps de nouer une relation solide avec une jolie infirmière et de revoir son jeune frère, Wylf. Ce dernier, toujours mitrailleur dans l’aviation et espérant devenir pilote combat les “géants”, les bombardier allemands qui mènent des raids destructeurs contre l’Angleterre. Charlie va aussi revoir son cousin Jack, matelot, qui lui racontera l’impitoyable guerre qui se livre aussi sur les mers, notamment une bataille navale sanglante aux abords des îles Malouines.
Remis sur pied, Bourne retrouve son unité, dans une guerre qui est en train de changer de nature avec la grande offensive allemande du printemps 1918. Et il retrouve aussi la Somme, lieu de son baptême du feu en 1916. Cette fois, c’est à Albert qu’il devra mener un nouveau combat sans merci, sans compter la réapparition, une fois encore, du lieutenant Snell, l’ennemi de Charlie, de plus en plus fou…

Categories
Centenaire 14-18 événements BD Prix et récompenses

La Grande Guerre de Charlie labelisée “centenaire 14-18”

arton2092Charlie fait désormais partie du programme officiel du centenaire de la Grande Guerre, communique, ce jour, l’éditeur de la version française, le label Delirium. La Mission centenaire de la Première Guerre mondiale vient d’attribuer son Label à la série BD la Grande Guerre de Charlie de Pat Mills et Joe Colquhoun. Rappelons que c’est l’association On a marché sur la bulle, d’Amiens, qui est le référent de la Mission Centenaire en matière de neuvième art.

Une reconnaissance justifiée, au vu de la qualité graphique et du sens du détail de cette série, mais aussi de son approche atypique, proche du soldat de base, voirement volontiers antimiltariste (du moins à l’égard de la hiérarchie militaire). Et il faut ajouter, pour la réédition française, de bons dossiers venant compléter la parution des planches.

Prévue en dix volumes, la série conduira le lecteur, au côté du jeune “tommy” Charlie Bourne jusqu’au traité de Versailles (et même après…). Le volume 8, le Jeune Adolf, est paru voilà quinze jours et la première exposition/ vente de planches originales de Joe Colqhoun est visible jusqu’au 9 mai, à la librairie Super-Héros à Paris.

Categories
expositions Les manifs à voir et à venir

La Grande Guerre de Charlie s’expose chez Super-héros

Prolongement de la parution de deux nouveaux volumes de Johnny Red et La Grande Guerre de Charlie, la librairie Super-héros, à Paris, propose une expo-ventes Joe Colquhoun.

Battle0033En ce printemps, la librairie Super-Héros propose la première exposition-vente de planches originales tirées de La Grande Guerre de Charlie. Certaines, précise l’éditeur de la version française, Laurent Lerner, étant de véritables raretés, “sachant qu’un grand nombre de planches ont disparu après leur publication au début des années 1980″.

Parmi cette sélection de planches, il sera possible de découvrir notamment quelques rares épisodes complets, ainsi que quelques couvertures de Battle, le magazine “pulp” où la série a été créée…

Categories
Centenaire 14-18 guerre historique Les albums à ne pas rater Non classé

Charlie contre Adolf Hitler

Grande Guerre Charlie_8_couvLa Grande Guerre de Charlie, tome 8: le jeune Adolf, Pat Mills (scénario), Joe Colquhoun (dessin). Editions Delirium, 116 pages, 22 euros.

Huitième album, déjà, des aventures de Charlie Bourne, “tommy” durant la Grande Guerre. Et toujours des surprises.

En décembre 1917, Charlie est désormais tireur d’élite sur le front ouest. Un rôle qui le place en duelliste avec son alter ego dans les tranchées ennemies. Chacun cherchant la faille qui permettra d’éliminer l’adversaire et préserver ses camarades des balles du snipper invisible. Ce face à face permet une incursion du côté allemand, où l’on mieux connaître un soldat pas comme les autres, aperçu à la toute fin du tome précédent: Adolf Hitler ! Un jeune Adolf déjà patriote fanatique et nettement plus rigide que les autres membres de son unité qui, à l’image des Anglais, sont las de cette guerre qui s’éternise. Noël sera donc l’occasion d’esquisser une rapide trêve des armes.

Autre personnage très présent dans ce volume, amenant une digression par rapport au héros de la série : Wilf Bourne, le jeune frère de Charlie. S’étant engagé, il est versé dans l’aviation comme “PBO” (pauvre ballot d’observateur). S’il espère devenir pilote, il devra en passer par diverses épreuves et brimades avant d’arriver à s’intégrer dans la caste des aviateurs. Il vivra des relations tumultueuses avec son pilote et traversera divers drames révélant le courage, comme la lâcheté, aussi bien des officiers que des soldats du rang.

La fin de l’album ramène la série en terrain plus connu, avec les retrouvailles avec Charlie Bourne, toujours snipper et de nouveau confronté à la rancune tenace d’un sous-officier…

Categories
Non classé

Charley’s War a pris ses quartiers au musée de Meaux

Charley’s War (La Grande Guerre de Charlie) a donc fait son entrée au musée. Pour la première fois en France, au Musée de la Grande Guerre à Meaux. Visite guidée avec Pat Mills, le scénariste, jeudi.

Charley-afficheAlors que le tome 7 de la traduction française (éditée grâce à la passion de Laurent Lerner sous forme de beaux albums, grand format, cartonnés) vient de sortir, Charley’s War entre au musée. Pour la première fois en France, une vingtaine de planches originales du dessinateur Joe Colqhoun sont exposées, depuis le milieu de la semaine, au Musée de la Grande Guerre, à Meaux.

Une “première” qui touche le scénariste de la série, Pat Mills, présent jeudi 16 octobre, lors de la journée presse. Comme il s’en explique dans la présentation des épisodes du tome 7, “diverses tentatives pour faire exposer des planches originales de Charley’s War dans des musées britanniques consacrés à la guerre (ont eu lieu), dont l’Imperial War Museum, mais jusqu’ici sans succès”. Il s’avouait donc très “excité” à l’idée de cette expo temporaire à Meaux. Hommage au travail réalisé par le dessinateur Joe Colquhoun, décédé en 2007 et qui, dans Charlie, dans une approche au départ moins “artistique” ou “auteurisante”, se révèle comme un pendant de Tardi, par le soin apporté au réalisme de ses descriptions de la guerre, basées sur une forte documentation. Tardi lui rend d’ailleurs hommage dans la préface à l’édition du tome 7, soulignant que “le dessin de Joe Colquhoun nous raconte la guerre d’en bas, celle des pauvres, celle qui me va droit au coeur. Il la montre, documentation copieuse à l’appui“.

Categories
Centenaire 14-18 historique Les albums à ne pas rater

Quand la Grande Guerre mine

La grande guerre de Charlie, tome 6: De Messines à Passchendaele, Pat Mills (scénario), Joe Colquhoun (dessin). Editions Delirium,

Charlie, le jeune cockney, engagé volontaire, balancé en pleine bataille de la Somme, à l’été 1916, poursuit « sa » grande guerre. En ce printemps 1917, et après avoir vécu pas mal de péripéties et survécu à beaucoup d’opérations, il pourrait même faire figure de vétéran alors qu’on le retrouve dans le réduit belge, sur la partie la plus septentrionale du front, en Belgique et le long de la côte d’Opale.
Dans ce sixième volume, ce sont des aspects plus méconnus du premier conflit mondial qui se dévoilent, toujours traités avec la même rigueur et le même talent. Tout en conservant une progression chronologique, donc, Pat Mills et Joe Colquhoun parviennent à varier les angles et a bien se renouveler, dans une guerre qui apparaît de plus en plus protéiforme.

Categories
historique Les albums à ne pas rater

Vies tranchées à vif

La grande guerre de Charlie, tome 5: les tranchées d’Ypres, Pat Mills (scénario), Joe Colquhoun (dessin). Editions Delirium, 112 pages, 22 euros.

Charlie continue sa Grande guerre au même rythme soutenu que le label Délirium poursuit la publication de cette série radicalement singulière de Patt Mills et Joe Colquhoun. Six mois après le tome 4 (et avant un sixième volume annoncé pour avril 2014), ce cinquième recueil nous ramène au printemps 1917. Après une permission mouvementée à Londres (conclue par une raclée méritée contre son odieux beau-frère “le gommeux”), Charlie est de retour sur le front. Front belge cette fois, au coeur de la saillie d’Ypres. Et après un tome 4 qui évoquait surtout la sauvagerie subie par les Poilus lors de la bataille de Verdun, retour à la vie des “tommies” britanniques. Occasion de retrouver des figures de la série, comme l’ignoble lieutenant Snell, mais aussi le cheval Warrior ou quelques rescapés de l’unité de Charlie, tel le mitrailleur Smith 70 ou le colosse vindicatif Grogan.

Categories
guerre historique Les albums à ne pas rater Non classé

Charlie au coeur de la “saignée” de Verdun

La grande guerre de Charlie, volume 4, Pat Mills, Joe Colquhoun, éditions 360 Media Perspective et Ca et là, coll. Délirium, 120 pages, 22 euros.

Suite directe du précédent album, ce volume 4 débute en pleine bataille d’Angleterre, alors que Charlie Bourne, de retour à Londres le temps d’une permission, sauve sa mère de l’usine de munitions où elle travaille, attaquée par un zeppelin. Victoire de courte durée pour l’appareil allemand, bentôt abattu à la grande joie de la population. Ce retour à l’arrière va aussi être l’occasion, pour Charlie, de faire une rencontre fortuite avec un légionnaire de l’armée française. Ce dernier, Blue, lui raconte sa propre histoire au front, et notamment l’évocation dantesque de la bataille de Verdun, de la défense acharnée du fort de Vaux à l’assaut de troupes africaines envoyées sans préparation au feu. Occasion, pour Pat Mills de montrer que la hiérarchie de l’armée française n’avait guère à envier à celle du corps expéditionnaire britannique… Et d’introduire le personnage de Blue, appelé à réapparaître lors de l’évocation prochaine des mutineries de 1917.

Categories
historique Non classé

Encore au coeur de la bataille de la Somme

La grande guerre de Charlie, tome 3, Pat Mills, Joe Colquhoun. Délirium (ça et là / 360 média perspective), 112 pages, 22 euros.

Avec ce troisième tome, allant d’octobre 1916 à février 1917, Charlie Bourne en finit avec la Bataille de la Somme. Prolongement direct du volume précédent, ces dernières semaines de bataille vont tourner au duel entre son unité et et le terrible escadron du “jugement dernier” du colonel Zeiss. Pour quelques mètres de tranchées, le combat se fait au corps à corps et devient encore plus viscéral. Et le dessin de Joe Colquhoun atteint une intensité inédite. 70 pages de lutte haletante, avec une violence et une rage qui transpirent du dessin. Et des combats qui ne laisseront pas notre jeune tommy indemne…