Categories
Bulles Picardes Presse & Médias

Dix dessinateurs et dessinatrices s’engagent pour la liberté de la presse et le Giving Tuesday

Ce mardi 3 décembre est le “Giving Tuesday” (journée internationale où les associations font appel aux dons), clin d’oeil à rebours bien sûr au désormais bien connu “Black Friday”.

A cette occasion, une dizaine de dessinateurs et dessinatrices ont réalisé un dessin pour Reporters sans frontières, sur le thème de la liberté de la presse, de sa fiabilité et de l’indépendance du journalisme. Il s’agit, plus précisément de Soledad Bravi, Céline Charlès, Marc Dubuisson (dont nous reproduisons ci-dessous le dessin, toujours excellent), Vincent Mahé, Isabelle Maroger, Daisy Jouaud, Lena Piroux, Margaux Reinaudo, Kim Roselier, Samboyy, Sheina Szlamka et Emmanuelle Teyras

RSF souligne que “Le dessin est un des piliers de la presse. Sa capacité à marquer fortement et instantanément l’esprit lui donne un rôle à part dans la diffusion de l’information et la sensibilisation à certains sujets.” Une précision toujours utile… et d’actualité ces jours-ci après la nouvelle polémique déclenchée autour de dessins de Charlie hebdo.

Tous les dessins sont visibles sur le site de l’association, qui invite bien sûr les internautes à en profiter pour faire aussi un don.

Categories
Bulles Picardes humour Les albums à ne pas rater

Marc Dubuisson fait exploser l’open space et le djihadisme

Amour, djihad & RTT, Marc Dubuisson. Editions Delcourt, collection Pataquès, 80 pages, 12 euros.

Un album dédié à la fois “aux victimes de l’intégrisme religieux et à ceux des réunions-lunch avec présentations Powerpoint” ne peut laisser indifférent. Surtout quand il est signé Marc Dubuisson, dynamiteur du 9e art au style aussi minimaliste qu’hilarant. Et après avoir évoqué, sans pincettes la religion (plutôt dans son versant chrétien) dans La Nostalgie de Dieu, il s’en prend ici à un sujet donc tout aussi sensible : la radicalisation islamiste.

Dans une administration départementale somnolente mais acquise aux nouvelles manies managériales, Kowalsky, jusqu’ici employé amorphe du 8e étage, s’autoradicalise en regardant vaguement des vidéos sur Internet. Ce parfait crétin n’a bien entendu jamais entendu parler du Coran ni de l’islam, mélange Allah et Aladin, mais entend mener le djihad en séquestrant tous ses collègues, l’agrafeuse à la main. De quoi perturber la bonne marche de l’entreprise, surtout quand le néo-converti occupe la machine à café et qu’il faut statuer pour savoir si la prise d’otages doit être décomptée en heures sup.

Après Team Méluche, voici donc le “team building non consentant“. A savoir une prise d’otages totalement déjantée dans un open space assez proche de celui décrit par James (directeur de cette nouvelle collection Pataquès dont les deux albums font partie).
Une juxtaposition qui, décontextualisée, a de quoi déclencher un certain malaise.  Mais à l’aide de ses bonhommes bâton étonnamment expressifs, Dubuisson n’a pas son pareil pour viser juste, faisant ressortir toute l’absurdité de la situation, faisant exploser (de rire) ici, en jouant, sur le mode absurde, avec tous les clichés sur les pseudo-djihadistes incultes tout comme, plus encore, sur les ridicules du monde de l’entreprise moderne.

S’il se montre particulièrement percutant dans ses strips (dans le journal belge 7sur7 et dans les Echos Week-end) ou sur twitter, il peine cependant un peu à tenir la distance sur un récit qui se veut une seule et même histoire sur 80 pages. Mieux vaut alors savourer les gags planche par planche, puisque chaque page contient sa mini-chute gag
Mais en tout cas, Marc Dubuisson réussit, sans conteste, l’exploit de se moquer à la fois de la bêtise terroriste et des “bullshits jobs”. Deux des périls de l’époque, effectivement. Et ce avec le même humour absurde et libérateur. De quoi se revendiquer pleinement du Dubuissonisme.

 

Categories
événements BD Rencontres

Avec Cy et Dubuisson, Bulle en stock commence fort l’année

La librairie amiénoise Bulle en stock organise, ce vendredi, ses deux premières rencontres-dédicaces de l’année.

Bulle en stock débute fort l’année 2017, avec déjà une dizaine de rencontres d’auteurs annoncée pour ce mois de janvier. Et ça commence très vite et très fort, dès ce vendredi, (à partir de 15 heures), avec la venue de Cy et celle de Marc Dubuisson, avec du sexe et de la politique…

Categories
événements BD

Le FN s’en prend à “La Nostalgie de Dieu” primé par les lycéens picards

Le FN se découvre un nouveau cheval de bataille : la lutte contre une BD anticatholique (et belge de surcroît)

Décidément, Walleyrand de Saint-Just, responsable du Front national de la Somme, vit un vrai martyre en ce moment.

Contraint qu’il est de plonger le regard dans des images qui ne peuvent que légitimement le choquer profondément (car on n’oserai croire qu’une aussi respectacle personnalité se permettrait de juger des dessins ou des bandes dessinées, et de donner des avis péremptoires, sans les avoir lu…).

Bref, à peine s’était-il remis des dessins “censurés” par le conseil général de la Somme (afin de pouvoir apporter son soutien, éclairé, à la décision de Christian Manable, président socialiste du Département) qu’il vient de découvrir (dans le Courrier picard d’hier, manifestement)  tout aussi horrifié l’album de Marc Dubuisson, La nostalgie de Dieu. Né d’un blog du Belge Marc Dubuisson, cet amusant dialogue, dans un style minimaliste, reproduit un dialogue, drôle et corrosif entre un dépressif suicidaire et … Dieu. Et cet album vient d’être primé par les lycéens picards, dans le cadre du traditionnel concours du Meilleur premier album, décerné pour les Rendez-vous de la Bande dessinée d’Amiens.

Hier, c’est donc un communiqué tout en mesure que le responsable d’extrême droite a pondu à l’encontre du pauvre Marc Dubuisson – qui n’en demandait sans doute pas tant et de l’association On a marché sur la bulle.

regrettant qu’une “association ait été autorisée à faire voter les lycéens picards à propos d’albums de bande dessinée” – c’est vrai quoi, ils n’ont pas autre chose à faire ? Et puis, cela ne fait, il est vrai qu’une dizaine d’année que le concours existe – Walleyrand de Saint-Just (par ailleurs avocat de Jean-Marie Le Pen) se lance dans la critique affûtée de bandes dessinées.

Il pointe un album “violemment anticatholique et particulièrement vulgaire sur le Pape, la Vierge, Jeanne d’Arc“, stigmatise un ouvrage “provocateur à la haine contre les chrétiens” et “résultat des troubles de M.Dubuisson” et, comme on n’en doutait pas, assure que la prochaine fois, les élus du FN au Conseil régional s’opposeront violemment au renouvellement de cette “opération nauséabonde“.

On espère que le leader dans la Somme du FN n’aura pas encore à se plonger dans des oeuvres impies dans les prochains jours. Il va y risquer sa santé…